relation longue distance

Les relations longues distances

Salut, nous voila aujourd’hui réunit pour un nouvel article dans la rubrique Lifestyles, le sujet sera les relations longues distances, un sujet que l’on m’a beaucoup demandé alors que je n’ai vécu aucune relation longue distance. Pour autant, une bonne partie de mes amis en vivaient, certaines se sont bien terminés, d’autres un peu moins et je me suis dis que je pourrais partager avec vous ce que je leurs est conseillée.

 

De nos jours, grâce à internet il est simple de rencontrer des gens ayant les mêmes passions que nous, les mêmes goûts, les mêmes idéaux. Tu peux t’en faire des amis, des camarades avec qui tu parles, tu peux te mettre à éprouver des sentiments pour eux et parfois même de l’amour.

 

Et c’est à ce moment-là, si cela est réciproque que vous avez envie de vous mettre ensemble. Et c’est là que démarre votre relation longue distance. Faut dire qu’avant, quand il n’y avait pas internet, ni téléphone à part avec des pigeons voyageurs je pense que cela aurait été compliqué.

 

Dans cet article tu trouveras des conseils, mais aussi des témoignages face à des relations longues distances.

les relations longues distances, conseils et expérience

Les facteurs qu'ils faut prendre en compte avant de s'engager dans une relation longue distance

Il y a beaucoup de facteur dans une relation, comme toutes relations amoureuses, les gens sont différents, ils n’ont pas la même façon de penser, la même maturité mais aussi, la même façon de vivre.

 

Est-ce qu’avant de commencer ta relation longue distance tu le connaissais déjà en vrai? Dans ce cas là la relation longues distances ne sera pas la même que deux personnes qui ont toujours connus la distance.

 

Pour autant il existe plusieurs facteurs qu’il faut prendre en compte bien avant de penser à entamer une relation à distance avec quelqu’un:

 

  • Le premier serait l’âge des personnes concernés. Quel rapport entre l’amour est l’âge? Je fais référence à l’âge par rapport à la maturité: tu n’as pas le même vécu à 14 qu’à 30 ans.

 

  • Pour vivre se genre de relation il faut avoir beaucoup de force de caractère. Ce point va aussi beaucoup avec la maturité, il faut savoir dans un couple et encore plus dans une relation à distance, il faut faire des compromis, se remettre en question et surtout écouter l’autre. Il faut être capable d’affronter des difficultés. Dans toutes situations dans la vie, on sera confronté à des difficultés. Par exemple moi, je suis malade. Dis comme ça cela parait horrible, pour autant je ne me considère pas comme une personne malade mais plutôt comme quelqu’un qui a un moment de sa vie doit affronter ce genre de difficultés.

 

  • Mais aussi es-tu capable de supporter la distance physique que tu auras avec lui/elle? Pour ma part, je sais que j’en suis incapable, trop besoin d’affection. Beaucoup de personne sont comme moi, ou comme Héloïse dont tu pourras lire le témoignage un peu plus bas.

 

  • Mais en plus du manque il y a la jalousie. Pourquoi elle/lui peut passer plus de temps avec la personne que j’aime que moi? Selon moi, c’est totalement normal de ressentir de la jalousie dans ce genre de situation. Attention: Il existe plusieurs sortes de jalousie. La je parle de celle lié au manque.

Si je devais donner quelques conseils pour qu'une relation à distance dure?

1 Lui parler souvent par sms, au téléphone, raconter lui toute votre journée en détail pour essayer de lui donner l’impression d’être avec vous. Et SURTOUT que lui aussi que ce conseil soit fait par les deux partenaires.

 

2 N’hésiter pas à trouver un passe temps à faire ensemble comme jouer à des jeux en ligne, ou regarder un film ou une série.

 

3 Aussi pourquoi pas faire souvent des Skype (oui je suis de la génération ou Facebook ne proposez pas encore d’appel vidéo) ou autre avec lui et parler tout simplement de vos journées et de vous. Lui posez des questions sur tout. Cela permet d’avoir un contact visuel avec la personne que vous aimez.

 

4 Apprendre à vivre avec la distance. Si vous êtes une personne comme moi, qui ne supporte pas la distance car il n’y a aucun contact physique vos mieux dans ce cas rompre car vous souffrirez. Après si c’est un moment « passager » dans vôtre relation et que vous pensez pouvoir tenir le coup foncez. Par exemple une amie à moi a attendu deux ans à cause d’une situation familiale difficile pour rencontrer son petit ami en vrai. Moi, je suis réaliste et je sais que je n’en serais jamais capable.

relations longues distances

Quelques témoignages de relation longues distances

Je suis handicapée de naissance et sur un groupe pour handi j'ai pas mal discuté avec un garçon de mon âge (18ans). Il était de Avignon et moi Royan. Lui il voulait directement tenter de me séduire alors que moi je venais juste de me remettre d'une séparation très douloureuse (sympa de se faire plaquer le 24 décembre). Alors en discutant je pensais avoir des points communs. Je me disais que enfin j'avais trouvé quelqu'un qui comprenait mes questions existentielles, mes douleurs, la fierté de mes cicatrices, mais aussi le fait que le médical ça devient chiant et lourd à porter. Il a subit la même opération du dos et on est tout les deux uniques dans le sens où moi j'ai une maladie rare et lui un problème de santé que aucun médecin ne comprend. Je me sentais bien avec lui alors j'ai craqué sur lui et on est sorti ensemble. Mais voilà il voulait me rencontrer et me relancer souvent avec ça. Ça devenait du harcèlement 😂

Moi je ne voulais pas car je savais que pour mes parents c'était non. Et au fond de moi aussi. Après tout je ne le connais que depuis 6 mois. Je ne le connais que par téléphone et appel vidéo. Je ne sais pas qui il est vraiment et il ne me connaît pas telle que je suis. Je sais que au fond je lui montre que ce que je souhaite qu'il sache sur moi. Par protection. C'est ça. Je me protégeais du mieux que je pouvais car j'avais peur. Peur de tomber sur un malade. Il y en a tellement. Et j'ai eu de mauvaises expériences alors je me méfie. Et je voulais pas payer un billet de train faire le voyage et que au final soit il me plante soit il y est un grand vide. C'est vrai au fond quand on rencontre quelqu'un en vrai alors qu'on a parler longtemps par téléphone ça fait bizarre. Donc j'ai préféré lui dire. Lui dire que soit on reste pote soit on coupe les ponts. Il a choisi qu'on reste pote. Même si je sais que encore aujourd'hui il a des sentiments je sais que c'est mieux comme ça. Je n'étais pas prête à faire entrer quelqu'un dans ma vie après ce que je venais de vivre. Peut être qu'un jour on se rencontrera en vrai. 

Tout ça pour dire que je pense que les relations à distances sont très compliquées, il faut vraiment se faire confiance l'un en l'autre. Il ne faut pas avoir peur. Et il ne faut pas douter. Maintenant je sais que ce n'est pas pour moi. J'aime trop être dans la réalité, les sorties, les câlins, etc... quand on est dans une relations à distance on a pas tous ça et pour moi c'est trop dur. Je trouve que ça sert à rien de se mettre en couple à distance. Par contre pour les couples qui se connaissent en vrai mais qui sont obligés de faire avec la distance pour le boulot c'est différent.
Héloïse blogueuse témoignages relations longues distances
Héloïse RIchaud
Blogueuse du blog: Le Blog d'Hélo
Témoignage : voilà moi et mon fiancé on s'est rencontrés ya un peut plus de 4 an, on étais très loin l'un de l'autre à plus de 9h de trajet, au début on discutait beaucoup, puis on a commencé à développer des sentiment, en se mettant en couple on en étant aussi loin il a fallut faire un énorme effort de confiance et de patiente, il faut surtout beaucoup parler et partager le plus de moment possible exemple se voir par Skype ou autre essayer de lui raconter ça journée ect essayer de trouver des intérêt commun, après 2 ans on a pus enfin se voir l'attante à été difficile mais au final ça valais le coup, après j'allais régulièrement chez lui, même si par apport au couples classique on se voyais pas beaucoup les moments étais plus fort que si on se voyais tout les jours il y avais cette excitation d' enfin voir et passer du temps avec la personne, mais i' faut aussi se donner beaucoup de temps se n'est pas parceque vous êtes à distances que vous devez vous priver pour votre compagnon ne vous privez pas de sortir ou de faire des choses par jalousie, aujourd'hui on vit ensemble on est ensemble depuis 4 ans et fiancé depuis un an
Sillah

La vie aime les méandres. C'est ainsi que je parle norvégien avec mon amoureux finlandais. Nous nous sommes rencontrés au boulot à Båtsfjord (je vous laisse le plaisir de trouver sur la carte). Aujourdhui Jarkka (prononcé Yarkka, rouler le r, et bien prononcer le double k) travaille toujours en Norvège, à Vardø. Même si j'adore la neige, je ne peux pas vivre de fin septembre à mi-mai « en hiver ». De plus pour mes projets professionnels, il est préférable que je sois en France. Il a pensé venir vivre en France, mais il n'arrive pas du tout à apprendre la langue... et le travail est BEAUCOUP moins bien payé. De plus, dans le nord, les employés sont toujours bien considérés (y a des exceptions bien sûr). Tandis qu'en France : trouver un boulot c'est pas gagner, et en plus subir des pressions... c'est pas trop son style. Alors voilà, on s'arrange. 4000 kilomètres, 3 avions différents pour se rejoindre. Ça nous est devenu naturel. Il s'arrange avec son patron pour avoir des congés sans solde, et de mon côté, je suis rarement stable, donc je trouve toujours quelques mois de dispo pour le rejoindre. Ainsi, nous passons chaque années plusieurs mois sans se voir (jusqu'à 5 mois). Par contre lorsque nous sommes ensemble, c'est pratiquement 24h/24. Comment dire... c'est une histoire comme une autre. J'ai envie de dire : simple. La distance, ça lui permet d'aller faire la fête avec ses copains : je déteste quand il boit de la vodka, c'est pas souvent, mais pour moi c'est toujours trop, donc en mon abscence, il fait ce qu'il veut. Et de mon côté, la distance, ça me permet de vadrouiller, mener 1001 activités à ma guise : il n'est pas si nomade que moi, il n'arrive pas à suivre ce rythme. Lorsqu'il y a à nouveau « séparation » , les 3 premiers jours c'est dur, après ça va à peu près. Puis vient la crise des 2 mois. C'est-à-dire qu'au bout de 2 mois il y a systématiquement une phase où on est pas bien, où on souffre du manque, puis après ça va mieux. Quand on se retrouve, il y a toujours une phase d'adaptation d'environ une semaine où on se dispute comme un jeune couple qui vient d'emménager ensemble, puis ça va mieux. Lui voulait se marier avec moi avant même qu'on soit ensemble, moi je ne projette rien au-delà du... lendemain. Je ne veux pas qu'aimer soit une obligation. Je veux me réveiller le matin et être libre. « Ah ben tiens, je t'aime encore ce matin, cooool ! ». Le fait de résider loin, dans notre cas provoque des arythmies spatiales et temporelles. Ça m'arrange parce que je ne supporte pas la routine. Par contre, je culpabilise un peu de ces quelques trajets polluants par an, depuis 7 ans. Sans compter que ça nous a mis quelque fois le compte en banque dans le rouge ! Bref, en fait on ne se pose pas la question « est-ce incongru ? ». On se retrouve dans cette situation, et on la gère comme on peut. Bien sûr, nous n'avons pas d'enfants, sinon ce serait une autre histoire. Enfin... j'ai vécu plus d'un an sur l'île de la Réunion... c'est fréquent les enfants qui vivent à 10 000 kms de l'un de leur parents (qu'ils ne voient qu'une fois par an, voir moins). Sinon ben, comme tous les couples on rigole bien ensemble, on se chamaille aussi, on trouve l'équilibre. La langue est une barrière pour moi qui aime les discussions qui vont en profondeur, mais c'est aussi une opportunité de découvrir l'autre parce qu'on est obligé d'être attentif au-delà des mots 🙂 Céline

Cheveux roses pales, colorations, mi-longs avis
Celynn Dyn
Blogueuse du blog: Le Chamois Perspicace

Merci à toutes celles qui ont témoignés, deux d’entres elles sont des blogueuses. La première est Héloïse Richaud blogueuse du blog: Le Blog D’Hélo. C’est un blog qui parle un peu de tout, à la fois de littérature, de cinéma, de série, mais aussi donne des conseils et a quelques articles lifestyles. N’hésitez pas à aller y faire un tour. La deuxième blogueuse est Celynn Dyn, blogueuse du blog Le Chamois Perspicace, son blog parle de lifestyle et de développement personnelle, pensez à aller y faire un tour!

 

Nous voici arrivé à la fin de l’article, si celui-ci t’as plu n’hésites pas à le partager (les boutons marchent enfin). Si le blog te plaît n’hésites pas à t’abonner à la Newsletters! À la semaine prochaine pour un nouvel article, qui parlera cette fois-ci des meilleures shojos que j’ai pus lire!

Et toi, as-tu déjà vécu une relation longue distance? As-tu d’autres conseils à donner?

2

6 Commentaires

  • Hélo 2 avril 2018 at 9 h 45 min

    J’ai adoré participer à ton article! Il est très bien construit ! 😉😊

    Répondre
    • Bubulle 2 avril 2018 at 18 h 59 min

      Merci beaucoup pour ta participation mais aussi pour ton jolie commentaire, j’espère faire d’autres articles avec toi 😊🤝

      Répondre
  • Mj 2 avril 2018 at 8 h 12 min

    J’ai vécu une relation longue distance dans ma jeunesse et je ne la regrette pour rien au monde. Oui c’est difficile quand il y a séparation, mais les moments où l’on se retrouve sont tellement intenses, passionnels, que ça en vaut vraiment le coup. Pour ma part C’ était surtout téléphone (des conversations qui duraient parfois plus de 3 heures!) ou MSN pour ceux qui connaissent haha. L’essentiel quand on se lance dans ce genre de relation c’est de ne pas trop réfléchir aux bon et mauvais côté mais de simplement vivre l’instant présent. 🙂

    Répondre
    • Bubulle 2 avril 2018 at 19 h 03 min

      Coucou, merci pour ton commentaire!
      Oui je connais MSN même si je n’est pas vécu mon adolescence dessus, Skype avait déjà racheté MSN. Tu as raison sur le point de ne pas trop réfléchir à l’instant présent, mais se demander si nous en sommes capable. Si on sait que personnellement nous en sommes incapable il vaut mieux alors éviter de faire souffrir l’autre.

      Répondre
  • Emmanuelle CM 31 mars 2018 at 15 h 05 min

    Pour ma part, je reconnais que les relations longue distance sont assez difficiles car j’ai besoin d’attentions, de câlins réconfortants. Par la force des choses, j’ai déjà vécu cela mais je ne pourrai pas sur du long terme. Ton article est intéressant et les divers témoignages sont un plus.

    Répondre
    • Bubulle 1 avril 2018 at 18 h 26 min

      Coucou, merci beaucoup pour ton commentaire, je suis comme toi la distance serait trop dur pour moi comme toi. Merci beaucoup et je te remercie de la part des témoignantes 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire